Les effets des changements climatiques sur le dioxyde d'azote et impact sur les allergies respiratoires


Le dioxyde d’azote fait partie d’un groupe de polluants gazeux de l’air émanant du trafic routier et d’autres processus de combustion.

Sa présence dans l’air contribue à la formation et à la modification d’autres polluants de l’air, tels que l’ozone et les particules en suspension, ainsi qu’à la formation de pluie acide.

L’exposition au NO2 augmente les réactions allergiques aux pollens inhalés

Des études d’exposition humaine controlée ont démontré que le NO2 à lui seul entraîne des effets aigus sur la santé. Etant donné le lien complexe entre les concentrations dans l’air ambiant de NO2, de particules en suspension et d’ozone, les études sur les populations humaines n’ont pas été à même d’isoler les effets possibles du NO2.

Néanmoins plusieurs études ont démontré que l’exposition au NO2 augmente les réactions allergiques aux pollens inhalés.

Aussi, des personnes en contact simultané avec allergène et fort taux de NO2 peuvent manifester des réactions allergiques.

Les personnes asthmatiques et les enfants en général sont considérés comme étant plus vulnérables à l’exposition au NO2.

[1] [2]

Le réchauffement climatique augmentera les concentrations de NO2

p.52 du résumé du 5è rapport GIEC paru en 2014

Le taux atmosphérique de NO2 (dioxyde d'azote) va croissant. Il résulte essentiellement de la combustion de combustibles fossiles, dans la circulation routière, par exemple. Le dioxyde d’azote se transforme dans l’atmosphère en acide nitrique, qui retombe au sol et sur la végétation. Cet acide contribue, en association avec d’autres polluants, à l’acidification des milieux naturels.

 


 


[1] Report on a WHO working group january 2003 p. 46 à 57- Health aspect of air pollution with particulate matter, ozone an nitrogen dioxide http://www.euro.who.int/__data/assets/pdf_file/0005/112199/E79097.pdf

 

[2] TUNNICLIFFE, W. S. ET AL. Effect of domestic concentrations of nitrogen dioxide on airway responses to inhaled allergen in asthmatic patients. Lancet, 344: 1733–1736 (1994).

STRAND, V. ET AL. Nitrogen dioxide exposure enhances asthmatic reaction to inhaled allergen in subjects with asthma. American journal of respiratory and critical care medicine, 155: 881–887 (1997).

BARCK, C. ET AL. Ambient level of NO2 augments the inflammatory response to inhaled allergen in asthmatics. Respiratory medicine, 96: 907–917 (2002).

DEVALIA, J.L. ET AL. Effect of nitrogen dioxide and sulphur dioxide on airway response of mild asthmatic patients to allergen inhalation. Lancet, 344: 1668–1671 (1994).

STRAND, V. ET AL. Repeated exposure to an ambient level of NO2 enhances asthmatic response to a nonsymptomatic allergen dose. European respiratory journal, 12: 6–12 (1998).

 JENKINS, H. S. ET AL. The effect of exposure to ozone and nitrogen dixoide on the airway response of atopic asthmatics to inhaled allergen: dose- and time-dependent effects. American journal of respiratory and critical care medicine, 160: 33–39 (1999).