GIEC (IPCC) : le résumé du 5è rapport sur le changement climatique (FR)

IPCC : International Panel on Climate Change

Voir le rapport résumé en français

(Extraits)

Le réchauffement du système climatique est sans équivoque et, depuis les années 1950, beaucoup de changements observés sont sans précédent depuis des décennies voire des millénaires. L’atmosphère et l’océan se sont réchauffés, la couverture de neige et de glace a diminué, le niveau des mers s’est élevé et les concentrations des gaz à effet de serre ont augmenté.


Températures

p. 20 : A la fin du XXIe siècle, l’augmentation de la température à la surface du globe sera probablement (= probabilité de + de 90%) supérieure à 1,5 °C par rapport à l’époque allant de 1850 à 1900, pour tous les RCP (Representative Concentration Pathways) sauf le RCP2,6. Il est probable qu’elle dépassera 2 °C selon les RCP6,0 et RCP8,5, et il est plus probable qu’improbable qu’elle dépassera 2 °C selon le RCP4,5. Dans tous les RCP envisagés à l’exception du RCP2,6, le réchauffement se poursuivra après 2100. Il continuera à présenter une variabilité interannuelle à décennale et ne sera pas uniforme d’une région à l’autre.



Particules de matière (PM) et Ozone

p. 24 - Résumé du 5è rapport du GIEC

Des éléments issus des observations et de la modélisation indiquent que, toutes choses égales par ailleurs, des températures en surface localement élevées dans des régions polluées déclencheront des rétroactions chimiques régionales et des émissions qui augmenteront les pics de concentration d’ozone et de PM2,5 (degré de confiance moyen). Pour les PM2,5, le changement climatique pourrait altérer les sources naturelles d’aérosols, ainsi que le lessivage des aérosols par les précipitations, mais aucun degré de confiance n’est fourni quant à l’incidence du changement climatique sur la distribution des PM2,5.


CO2

p. 12 et p. 26 - Résumé du 5è rapport du GIEC

Le changement climatique affectera les processus liés au cycle du carbone d’une manière qui amplifiera l’accroissement du CO2 atmosphérique (degré de confiance élevé). Le phénomène d’acidification de l’océan augmentera, puisque celui-ci continuera de piéger du carbone.

Entre 2002 et 2011, les concentrations de CO2 dans l’atmosphère ont augmenté au rythme de 1,9 à 2,1 ppm an–1.


Précipitations / sécheresse


Aperçu des changements régionaux prévus et de leur rapport avec les grands phénomènes climatiques

p.106 

Europe et Méditerranée

Intensification des précipitations extrêmes lors des tempêtes et diminution de la fréquence des précipitations tombant dans l’est de la Méditerranée lors de tempêtes.