Les changements climatiques sont devenus le premier enjeux mondial de santé publique

(Extrait)

« Les changements climatiques sont devenus le premier enjeu mondial en santé publique », a déclaré la chercheuse Véronique Lapaige, lors d’une conférence présentée à l’occasion du Jour de la Terre à Montréal.

En effet, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a décidé de mettre sur pied un plan d’action pour s’attaquer à ce problème.


Au Québec, Véronique Lapaige, chercheuse à l’Institut national de santé publique du Québec, travaille à mettre en place de nouveaux moyens pour aider les groupes les plus vulnérables et soutenir les professionnels de la santé à mieux s’adapter aux changements climatiques (canicules, inondations, sécheresses, etc.).

D’après elle, la situation est « très préoccupante ». Tout le monde sera touché et certaines tranches de la population le seront plus que d’autres. « Les changements climatiques ont des répercussions sur des éléments aussi fondamentaux pour la santé que l’air, l’eau, les denrées alimentaires et les maladies », explique-t-elle.

                     

Les autorités de santé publique doivent donc se préparer à être confrontés à une hausse (…) des problèmes respiratoires liés à la pollution de l’air (asthme, allergies respiratoires, etc.)(…)

Les travaux de la chercheuse s’inscrivent dans une stratégie de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour affronter les changements climatiques. Selon l’OMS, les changements climatiques constituent « une nouvelle menace importante pour la santé publique et modifient la façon dont nous devons envisager la protection des populations vulnérables ».


Lire l'article complet sur www.passeportsante.net