Les effets qualitatifs du changement climatique sur la santé en France 

(Extrait p.32)

Concernant la qualité de l’air, peuvent aussi être signalés des risques de recrudescences des maladies respiratoires du fait d’une augmentation de concentrations de pollens dans l’air, une durée plus longue de la pollinisation, une migration des pollens du sud vers le nord de la France. Par ailleurs, des vents faibles ou nuls sur de longues périodes sont des conditions propices à une stagnation des polluants dans l’air des basses couches atmosphériques dont les effets sanitaires sont plus marqués chez les sujets âgés et les enfants. L’humidité et la chaleur sont des facteurs de développement de nombreux champignons microscopiques dont le réservoir naturel se trouve à l’extérieur. Les matériaux de construction des habitats constituent un support de choix pour leur croissance. Il faut mentionner les effets amplificateurs possibles que peuvent avoir les mesures d’atténuation prises sur le bâti concernant l’isolation qu’il reste à évaluer, ainsi que la qualité de l’air intérieur et l’impact des inondations.

Télécharger
FR - 2008 - Rapport_changt_climatique_et
Document Adobe Acrobat 275.7 KB